Papillon : Le brun des pélargoniums

Ici nous parlons des animaux de basse-cour, mais surtout des oiseaux, des insectes, des habitants du jardin ou de passage...
Règles du forum
Image Rappel de la Charte
N'hésitez pas à vous présenter ! C'est toujours plus sympathique de commencer par un "Bonjour" et c'est très apprécié ! >>ICI<< :tala:
Pour signaler un abus cliquez sur l'icône Image dans la zone du message concerné.
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
freddyh
Modérateur
Modérateur
Messages : 4871
Enregistré le : 16 janv. 2014 16:21
Commune : Aubange
Localisation : Belgique - Luxembourg
Sexe : Masculin
Génération : 70 ans et plus
Passion : Le potager
Localisation : Aubange - Belgique

Papillon : Le brun des pélargoniums

Message par freddyh »

ImageImage
L'imago du Brun des pélargoniums ou le lycène du géranium est un petit papillon arrivé en France il y a relativement peu de temps mais qui est de plus en plus fréquent. D'une envergure de 15 à 23 mm pour le mâle et de 18 à 27 mm pour la femelle, au dessus marron bordé d'une frange blanche entrecoupée de marron, avec aux ailes postérieures une queue et un petit ocelle en position anale. Le revers présente des dessins en lignes dans divers tons de marron, certains très colorés, et la même frange blanche entrecoupée de marron.

Chenille
Image
Les chenilles, d'abord de couleur vert tendre, changent de coloration, portent des marques roses formant des lignes sur le dos et des poils raides de couleur blanche, ce qui fait qu’on les confond avec les boutons floraux dans lesquels elles pénètrent.
Le dimorphisme sexuel le mâle et la femelle portent les mêmes couleurs sombres

Période d’observation

De mars à Octobre

Aire de répartition

En France, il est présent dans tout le sud jusqu'en Charente-Maritime, Charente, Dordogne, Lot, Cantal, Loire, Saône-et-Loire et Ain. Il a été signalé en Seine-Saint-Denis et dans le Haut-Rhin.

Plantes hôtes

Les plantes-hôtes de la chenille sont les Pelargonium et les Geranium. Les Geranium indigènes ne seraient pas des plantes-hôtes et que seuls les Pelargonium seraient concernés.

Biotope

Il réside dans les jardins et tous les lieux où sa plante-hôte est cultivée, parcs, balcons et autres.

Ennemi des jardiniers

L'espèce peut être nuisible aux pélargoniums ornementaux
L'expansion du Brun des pélargoniums, est soutenue par le goût des habitants des villes et des villages pour le “géranium” et l'absence de parasites et prédateurs spécifiques,
Si vous craignez une attaque du brun des pélargoniums, pour en avoir déjà subi, renouvelez vos potées de géraniums.


Comment reconnaître les symptômes

La plante est affaiblie et sur les tiges on peut voir les petits trous par lesquelles les chenilles pénètrent.
Les boutons floraux avortent et se ratatinent avant l'éclosion.

Traitement préventif

Aucun traitement préventif, si ce n'est de faire des pulvérisations de pyrèthre sur les pieds qui sont mis à hiverner.

Lutte et traitements curatifs

Dès que les chenilles apparaissent, ou mieux dès que l'on découvre les œufs, effectuer des traitements à base de pyrèthre et de bacillus thuringiensis. Il faut démarrer les traitements dès le mois de mars. Les traitements doivent être renouvelés plusieurs fois jusqu'à la disparition complète des chenilles.

Traitement éco jardinage

L'action combinée de 2 insectes auxiliaires : la chrysope et le trichogramme.

Le brun du pélargonium n'a aucun ennemi naturel, hors de son pays d'origine.

Source : Divers sites du net


Amicalement.

Image

Répondre

Retourner vers « Tous les habitants du jardin »