Mise en garde pour accueillir des poissons dans une mare

Le bassin dans tous ses états
Règles du forum
Image Rappel de la Charte
N'hésitez pas à vous présenter ! C'est toujours plus sympathique de commencer par un "Bonjour" et c'est très apprécié ! >>ICI<< :tala:
Pour signaler un abus cliquez sur l'icône Image dans la zone du message concerné.
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
freddyh
Modérateur
Modérateur
Messages : 4873
Enregistré le : 16 janv. 2014 16:21
Commune : Aubange
Localisation : Belgique - Luxembourg
Sexe : Masculin
Génération : 70 ans et plus
Passion : Le potager
Localisation : Aubange - Belgique

Mise en garde pour accueillir des poissons dans une mare

Message par freddyh »

Quelle est la quantité de poissons à respecter dans un bassin ?

Ils demandent un minimum de soins (essentiellement sous forme de nourriture) et résistent généralement bien au froid hivernal : pour peu qu'on leur procure des conditions de vie adaptées (bassin suffisamment profond, éventuel système de filtration), ils peuvent grandir et vivre de longues années, et même, pour certaines espèces, se multiplier.

Mais comment choisir vos petits protégés parmi les différentes espèces de poissons d'eau froide ?

Quels et combien de poissons peut-on mettre dans un bassin de moins d’1m2 avec une profondeur de 40cm

Pour un petit bassin extérieur de 1m² sans filtration ni renouvellement d'eau, en "théorie" :
à peine 25 à 50g de poissons, soit 2 ou 3 poissons rouges de 5 à 10 cm.
Bassin trop petit pour y placer durablement des carpes
Rappel 1m3 d’eau = 1.000 litres
Un volume de 10m3 permet-il à trois carpes kois d'évoluer heureuses
dans un bassin filtré de façon naturelle ou mécanique ?
Les poissons grandissent toute leur vie et leur espace vital est en quelque sorte un facteur limitant d'espérance de vie.
Plus le volume est vaste et diversifié, plus il est stable et durable.

Dans un plan d'eau naturel de 10m³ une quinzaine de carassins de 10 à 12 cm ou 2 ou 3 carpes de 15 à 20 cm se sentiront très bien.
Avant de recourir à des matériels de filtration intensive, il faut noter que :
Les plantes aquatiques ont un rôle déterminant en terme de qualité d'eau.
Le substrat d'enracinement joue un rôle de filtre bactérien qui réduit les substances toxiques en nutriments pour les végétaux.
Le manque d'oxygène est une des premières causes d'accidents.
Une petit cascade ou un jet d'eau permet presque de multiplier par deux le nombre (ou le poids) des poissons, en particulier si cette oxygénation est active aux périodes critiques : la nuit en période chaude et par temps orageux.

Quel type de poisson pour une mare d'environ 40m² et 1m de profondeur soit 40m³ ?

Des variétés des poissons rouges, des carpes (ornementales ou non), ides mélanotes, tanches de Mongolie, ... et tous les poissons d'étangs s'y sentiront bien.

Les salmonidés, esturgeons ou silures n'y sont pas recommandés.

Les carpes d'amour dans les bassins ?

Dans les bassins de jardin cette carpe herbivore, est totalement déconseillée !
Elle mange son poids de végétaux chaque jour !
Elle est destinée aux étangs car elle peut mesurer plus de 1m à taille adulte.


Si votre bassin n’est pas assez profond vous aurez inévitablement la visite de hérons et ce même en pleine ville!

Source Santonine.fr

Pour éviter une catastrophe et la déception d'un échec, il faut respecter certaines règles de base pour réussir l'acclimatation de vos nouveaux pensionnaires.

Avant l’achat toujours vérifier l’état sanitaire des poissons. Ils ne doivent pas être trop agités et stressés, ils doivent avoir des nageoires impeccables, une peau saine (pas de lésions entre les écailles, pas de taches sanguinolentes au niveau du ventre), un œil bien vif, (ni rentré, ni saillant). Leur respiration doit être régulière et l’animal choisi ne doit pas se tenir isolé des autres poissons.

Le vendeur ne doit pas se servir de la même épuisette pour pêcher des poissons dans des bacs différents (risque de transmission de parasites... si un bac est atteint tout le reste peut ainsi le devenir).

Pendant le transport il faut bien caler les sacs à plat (afin d’offrir le plus de surface de contact entre l’oxygène et l’eau), et éviter les coups de chaleur l’été. Votre fournisseur est à même pour les grosses pièces (et pour un long trajet) de vous fournir des caisses isolantes. Les sacs de transport seront doublés et gonflés avec un complément d'oxygène pur.

Avant d’introduire un poisson dans un bassin, il faut veiller à ce que la température, puis la composition chimique de l’eau s'harmonisent petit à petit. Pour ce faire, il faut laisser flotter le sac fermé pendant ½ heure (attention à ne pas laisser flotter le sac en plein soleil), puis l’ouvrir et le remplir avec un peu d’eau du bassin, ¼ heure après renouveler l’opération. Enfin ¼ heure après transvaser délicatement les poissons dans leur nouvel habitat en prenant soin de ne pas verser l'eau du sac dans le bassin.

Les importations se font essentiellement en mars, avril, mai (températures acceptables pour le transport). Chez les spécialistes, les poissons sont mis en observation dans une salle d’acclimatation. Au bout d’une dizaine de jours, si les tests sont bons (examen microscopique du mucus notamment), les poissons pourront continuer leur acclimatation dans des bacs de vente.

Ainsi, si votre fournisseur est sérieux, vous n'aurez pas besoin de mettre les nouveaux arrivants en quarantaine, les manipulations successives stressent toujours le poisson et un nouveau transfert peut générer un affaiblissement et déclencher une maladie. Évitez, en général, que l'on vous offre des poissons dont vous ne connaissez pas la provenance.

La quarantaine est sujette à débat. Normalement un poisson qui vous est vendu doit être sain et exempt de parasites. Toutefois le fait de vouloir protéger sa population actuelle de poissons, koï, face à l'arrivée d'un nouveau pensionnaire est parfaitement légitime et compréhensible. Que faire alors et comment ? La quarantaine suppose de pouvoir accueillir dans de bonnes conditions un poisson pendant un laps de temps suffisamment long (15 jours). Il faut donc un bac spacieux (éviter les aquariums pour les koï qui se blessent dans les angles), une eau identique à celle du bassin (paramètres et température) bien oxygénée et filtrée.

Normalement cette période de quarantaine permet d'observer l'acclimatation du poisson et l'absence de certaines pathologies :

parasites - poisson qui se frotte

bactéries - rougeurs sur les flanc, le ventre

La quarantaine ne permet cependant pas de s'assurer avec certitude de l'absence de virus, parasites, bactéries. En effet le poisson peut être porteur sain. Certaines maladies ne peuvent se déclencher qu'en cas de stress du poisson, mauvaises conditions de vie... de là à dire qu'il faut stresser le poisson pendant la quarantaine il y a un pas que je ne me permettrai pas de franchir. il est cependant possible de faire un traitement désinfectant (sel, permanganate...). Ne pas oublier qu'un poisson sain, en état de stress peut développer des pathologies très rapidement... Après 48 h de jeun, pendant la quarantaine nourrir très légèrement. En fin de quarantaine penser aux compléments vitaminés qui vont renforcer les défenses immunitaires du poisson.

Pensez bien à toujours attendre trois semaines avant d'introduire des pensionnaires dans votre nouveau bassin... pas de précipitations !!! Il faut attendre que la montée de nitrites se fasse. Il est conseillé d'attendre de même dans le cas d'un bassin plus ancien, mais nettoyé à neuf et dont la totalité de l'eau a été renouvelée. Si vous nettoyez à fond votre filtre attendez également 15 jours, trois semaines avant d'ajouter de nouveaux poissons.

Les valeurs idéales de l’eau du bassin :

Dureté totale entre 10 et 15 ° (allemands). Le taux d’oxygène dissous devrait être de 6.5 mg/L et le pH compris entre 6.5 et 9 (optimal entre 7.5 et 8)

La température l'hiver min 4°C, au printemps entre 14 et 18 °C, l'été entre 20 et 26 °C et l'automne entre 13 et 15°C. Les Koï supportent de 4 à 35 °C mais craignent surtout les variations brusques.

Si vous respectez ces quelques conseils, vous ne devriez pas avoir de problèmes lors de l'introduction de vos poissons. Pour les esturgeons faites toujours des tests Nitrites (NO²) avant de les introduire car ils y sont très sensibles. Toutefois ce sont des êtres vivants et le risque 0 n'existe pas dans ce domaine.

Source : ben09 un ami des poissons


Amicalement.

Image


jean claude
Semis timide
Semis timide
Messages : 734
Enregistré le : 04 juil. 2017 11:14
Commune : houyet
Localisation : Belgique - Namur
Sexe : Masculin
Génération : 60 ans et plus
Passion : Les fleurs

Mise en garde pour accueillir des poissons dans une mare

Message par jean claude »

n'oubliez pas que l'introduction de poissons dans une mare va détruire la population de batraciens
ou alors il faut des zones inaccessible aux poissons



Avatar du membre

Bernadette B
Semis timide
Semis timide
Messages : 594
Enregistré le : 02 juil. 2017 20:50
Commune : Ciney
Localisation : Belgique - Namur
Sexe : Féminin
Génération : 60 ans et plus
Passion : Le potager
Localisation : Ciney
Contact :

Mise en garde pour accueillir des poissons dans une mare

Message par Bernadette B »

ça dépend des poissons. La voisine dans une mare de 2m2 a une vingtaine de poissons rouges et en la nettoyant elle a trouvé une centaine de tritons, il y a aussi des grenouilles et des libellule



Répondre

Retourner vers « Le coin bassin »